AVEC LE PERE (Fraternité - Liberté - Respect - Tolérance - .....)
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mardi de la troisième semaine de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant



Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Mardi de la troisième semaine de Pâques   Mar 16 Avr 2013 - 8:28

Livre des Actes des Apôtres 7,51-60.8,1a.

Étienne, devant le grand conseil, déclarait : " Hommes à la tête dure, votre cœur et vos oreilles ne veulent pas connaître l'Alliance : depuis toujours vous résistez à l'Esprit Saint; vous êtes bien comme vos pères! Y a-t-il un prophète que vos pères n'aient pas persécuté ? Ils ont même fait mourir ceux qui annonçaient d'avance la venue du Juste, celui-là que vous venez de livrer et de mettre à mort. Vous qui aviez reçu la loi communiquée par les anges, vous ne l'avez pas observée. » En écoutant cela, ils s'exaspéraient contre lui, et grinçaient des dents. Mais Étienne, rempli de l'Esprit Saint, regardait vers le ciel ; il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts : le Fils de l'homme est debout à la droite de Dieu. » Ceux qui étaient là se bouchèrent les oreilles et se mirent à pousser de grands cris ; tous à la fois, ils se précipitèrent sur lui, l'entraînèrent hors de la ville et commencèrent à lui jeter des pierres. Les témoins avaient mis leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu'on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis il se mit à genoux et s'écria d'une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s'endormit dans la mort. Quant à Saul, lui aussi approuvait ce meurtre. Ce jour-là, éclata une violente persécution contre l’Eglise de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,30-35.
Après la multiplication des pains, la foule dit à Jésus : " Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire? Quelle œuvre vas-tu faire? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l'Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c'est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif

La discussion avec les juifs, ce sont désormais les premiers chrétiens, avec le secours de l'Esprit-Saint, qui vont la poursuivre. Débat toujours difficile, mais la patience de Dieu sera récompensée par de nombreuses conversions. A Jésus, ils ils posent la question à Jésus : "Quel signe vas-tu accomplir pour que ne puissions le voir et te croire ? " Le problème est qu'ils refusent de passer du plan matériel au plan spirituel. Or, les signes que donne Dieu manifestent clairement une réalité supérieure - mais ce que demandent les juifs après la multiplication des pains, c'est tout simplement que le Christ la reproduise chaque jour.

Cette réalité supérieure c'est l'amour infini de Dieu pour les hommes. Etienne l'a compris et sa mort n'a été, pour lui, qu'une sorte d'enlèvement au ciel. Ce que Jésus avait annoncé lors de son propre procès, devant le même grand conseil: "Désormais, vous verrez les cieux ouverts et le Fils de l'Homme debout à la droite de Dieu", voici qu'il l'accomplit en faveur de son témoin. Moi-même, je peux affirmer en toute vérité que le jour de ma conversion, j'ai éprouvé tant de joie spirituelle, à la vision du Christ, que j'ai désiré mourir dans l'instant. Si le diacre Etienne a obtenu cette faveur suprême, c'est que lui avait déjà témoigné de sa foi - tandis que moi... je dois m'y efforcer encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etienne lorant



Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Mardi de la troisième semaine de Pâques   Mar 16 Avr 2013 - 9:00

Homélie du Pape

Rome, 15 avril 2013 (Zenit.org)

Pour le pape François, « le temps des martyrs n’est pas terminé » : c’est ce qu’il a déclaré ce 15 avril 2013, évoquant les chrétiens persécutés « en haine de la foi » : « aujourd’hui encore nous pouvons dire, en vérité, que l’Eglise a plus de martyrs qu’au temps des premiers siècles ». Evoquant les faux témoignages, le pape a insisté: « où il y a la calomnie, il y a Satan ».


Le pape a célébré sa messe quotidienne dans la chapelle de la maison Sainte-Marthe, à 7h, en présence des employés des services téléphoniques et Internet du gouvernorat de l’Etat de la cité du Vatican. L'Osservatore Romano rapporte des extraits de son homélie.

Hier, lors du Regina Coeli place Saint-Pierre, puis l’après-midi au cours de la messe à Saint-Paul-hors-les-Murs, le pape a déjà invité à prier pour les chrétiens persécutés, qui sont « tant et tant, dans tant de pays ».

A nouveau ce matin, sa pensée s’est tournée vers eux, en méditant sur la figure du diacre Etienne, dans la première lecture, le « premier d’une longue série de témoins sur le chemin de l’Eglise, non seulement par le passé, mais aussi aujourd’hui ».

Ce sont nos frères et sœurs qui souffrent

« Le temps des martyrs n’est pas fini : aujourd’hui encore nous pouvons dire, en vérité, que l’Eglise a plus de martyrs qu’au temps des premiers siècles », a-t-il affirmé.

Le pape a rendu hommage à « tant d’hommes et de femmes qui sont calomniés, qui sont persécutés, qui sont tués en haine de Jésus, en haine de la foi ». Certains sont tués parce qu’ils « enseignent le catéchisme », d’autres parce qu’ils « portent une croix ».

« Ce sont nos frères et soeurs qui souffrent aujourd’hui, en ce temps de martyrs. Nous devons penser à cela », a-t-il ajouté.

Une prière à Marie pour ce temps de martyrs

Mais le pape garde l’espérance : en ce sens, il a invité à méditer sur une icône médiévale de la Vierge, qui « couvre de son manteau le peuple de Dieu » : « en ces temps de turbulence spirituelle, le lieu le plus sûr est sous le manteau de la Vierge », a-t-il expliqué.

« Elle est la mère qui prend soin de l’Eglise. Et en ces temps de martyrs, elle est un peu la protagoniste de la protection : elle est la maman », a-t-il ajouté.

C'est pourquoi il a encouragé à redire la prière « Sous l’abri de ta miséricorde » (Sub Tuum Praesidium).

C’est le démon qui sème la haine

Pour le pape, « c’est le démon qui sème la haine en ceux qui accomplissent les persécutions ».

Et, a-t-il fait observer, comme pour Etienne dans les Actes des Apôtres, c’est la calomnie qui est utilisée pour faire du mal : quand on ne peut obtenir quelque chose « par une voie juste, une voie sainte », on utilise la calomnie, qui « détruit ».

Le pape a insisté sur la gravité de la calomnie : « nous sommes tous pécheurs, tous. Nous avons péché. Mais la calomnie est autre chose ».

C’est certes un péché, mais c’est aussi quelque chose de plus car elle « veut détruire l’œuvre de Dieu et elle naît de la haine. Et celui qui sème la haine est Satan » : « où il y a la calomnie, il y a Satan », a insisté le pape.

Il a estimé que le Psaume 118 illustre l’état d’âme du juste calomnié : « Lorsque des grands accusent ton serviteur, je médite sur tes ordres. Je trouve mon plaisir en tes exigences ».

(15 avril 2013) © Innovative Media Inc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.-J.

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Mardi de la troisième semaine de Pâques   Mar 16 Avr 2013 - 12:20

etienne lorant a écrit:

Homélie du Pape
Rome, 15 avril 2013 (Zenit.org)

Le pape a rendu hommage à « tant d’hommes et de femmes qui sont calomniés, qui sont persécutés, qui sont tués en haine de Jésus, en haine de la foi ». Certains sont tués parce qu’ils « enseignent le catéchisme », d’autres parce qu’ils « portent une croix ».


J'ai ma croix autour de mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mardi de la troisième semaine de Pâques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mardi de la troisième semaine de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mardi de la troisième semaine de Pâques
» Mardi de la troisième semaine de Pâques
» Textes et commentaires de la Parole du mardi de la 7e semaine de Pâques
» Évangile au Quotidien ! Le mardi de la 3e semaine de Pâques.
» Textes et commentaires de la Parole du samedi de la 6e semaine de Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM SPIRITUEL AVEC LE PERE (Fraternité - Liberté - Respect - Tolérance) :: Bienvenue chez Nous ! :: SPIRITUALITE :: RELIGION CATHOLIQUE :: Eglise - Foi -Théologie-
Sauter vers: