AVEC LE PERE (Fraternité - Liberté - Respect - Tolérance - .....)
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mercredi de la troisième semaine de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant



Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Mercredi de la troisième semaine de Pâques   Mer 17 Avr 2013 - 12:25

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Le jour de la mort d'Étienne, éclata une violente persécution contre l'Église de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l'exception des Apôtres. Des hommes religieux ensevelirent Étienne et firent sur lui une grande lamentation. Quant à Saul, il cherchait à détruire l'Église, il pénétrait dans les maisons, en arrachait hommes et femmes, et les mettait en prison.
Ceux qui s'étaient dispersés allèrent répandre partout la Bonne Nouvelle de la Parole. C'est ainsi que Philippe, l'un des Sept, arriva dans une ville de Samarie, et là il proclamait le Christ. Les foules, d'un seul cœur, s'attachaient à ce que disait Philippe, car tous entendaient parler des signes qu'il accomplissait, ou même ils les voyaient. Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits mauvais, qui les quittaient en poussant de grands cris. Beaucoup de paralysés et d'infirmes furent guéris. Et il y eut dans cette ville une grande joie.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule des Juifs : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif. Mais je vous l'ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que le Père me donne viendront à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je ne suis pas descendu du ciel pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé.Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite tous au dernier jour.
Car la volonté de mon Père, c'est que tout homme qui voit le Fils et croit en lui obtienne la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour
. »

C'est la nouvelle de la résurrection du Christ - qui a suivi la résurrection de Lazare, mais aussi celle du fils de la veuve que l'on transportait à sa sa dernière demeure, et encore: celle de la fille de Jaïre, c'est bien cette nouvelle qui va entraîner le bouleversement complet de la vie des convertis. En effet, à partir de la venue du Messie, la résurrection qui n'a plus lieu "à la fin des temps" comme l'enseignaient les juifs *, mais elle est immédiate. C'est cette nouvelle qui va ouvrir le coeur des hommes et des femmes qui jusque là, était enfermé, retenu prisonnier de la condition de "mort en sursis". Je pourrais d'ailleurs en témoigner moi-même, puisque, le matin de ma conversion, c'est cette certitude qui m'a libéré de toute l'idéologie de la réussite humaine, nécessaire et obligatoire, la seule possible - à défaut d'adopter une vie de plaisirs et de débauche.

Il faudrait se mettre à la place de ces Samaritains dont l'esprit s'ouvre tout d'un coup. N'est-ce pas ce que Jésus avait annoncé à l'une des leurs ? "Mais l'heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; tels sont, en effet, les adorateurs que cherche le Père."(Jn 4) Désormais, le monde est ouvert, les hommes ne sont plus liés par la nécessité,mais ils sont investis d'une mission sublime : répandre autour d'eux de la joie de la vie. Les convertis d'alors, je peux en témoigner moi-même, ne sont pas différents de ceux de notre temps. Oui, les cieux sont ouverts, non il n'y a plus de condamnation à la réussite matérielle obligée, mais tout peut être librement partagé.

En ce qui me concerne, dès le premier instant après la conversion, il n'est rien resté des querelles d'idées qui m'avaient séparé d'autrui. Table rase et vie nouvelle: quel évènement ! Et il dure encore.

Certes, les actualités ne cessent de nous montrer que le paradis sur terre n'est pas pour demain - et j'en conviens tout à fait. Mais ma vie - et tout de ma vie - est remplie du soleil de Dieu.



* [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



*******************







La découverte a été faite par la mission archéologique italienne qui travaille depuis 1957 et qui est aujourd’hui composée d’une équipe internationale dirigée depuis 2000 par Francesco d’Andria, professeur à l’université de Salento. L’Osservatore Romano explique qu’en 2008, l’équipe avait retrouvé le chemin que les pèlerins parcouraient en procession pour rejoindre le lieu de sépulture de l’apôtre.

Le directeur de la mission explique la découverte : « Près du Martyrium (édifice de culte octogonal construit sur le lieu où fut martyrisé saint Philippe), nous avons trouvé une basilique du Vème siècle à trois nefs. Cette église a été construite autour d’une tombe romaine du 1er siècle qui, de toute évidence, était tenue en grande considération », a-t-il précisé. « Il s’agit d’une tombe non pas à fosse mais à sacellum, avec un fronton et une chambre funéraire », a-t-il ajouté.

En reliant ces éléments et beaucoup d’autres, « nous sommes parvenus à la certitude d’avoir trouvé le tombeau de l’apôtre Philippe situé au centre de tout le système de pèlerinage qui lui était associé », a affirmé Francesco d’Andria. Pour le moment, seules la structure et les inscriptions semblent indiquer que le tombeau est bien celui de Saint Philippe. Il faudra attendre la datation des ossements au carbone 14 pour savoir s’il ne s’agit pas d’une «fausse tombe». S’il était avéré qu’il s’agit bien de celle de Philippe, l’apôtre du Christ, cette découverte pourrait ajouter à la crédibilité historique des Evangiles et devenir une destination majeure de pèlerinage pour les chrétiens.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etienne lorant



Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Mercredi de la troisième semaine de Pâques   Mer 17 Avr 2013 - 15:47

L'homélie du Pape ne va pas plaire à de nombreux membres d'un certain forum catholique !

(Mais pour moi, né en Afrique, où l'on appelle les fidèle à l'aide d'un tam-tam à la place des cloches, et où la messe est dite en kyniarwanda - çà fait très plaisir !)

Le pape a en effet dénoncé la « résistance à l’Esprit-Saint » dans la façon de mettre en pratique Vatican II, lors de l’homélie de la messe qu’il a célébrée ce matin, mardi 16 avril, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. La messe était offerte pour Benoît XVI, qui fête aujourd’hui ses 86 ans, rapporte L’Osservatore Romano.

« L’Esprit-Saint nous dérange ».

Le pape a commenté la première lecture du jour, où Etienne fustige le sanhédrin : « Hommes à la tête dure, votre cœur et vos oreilles ne veulent pas connaître l'Alliance : depuis toujours vous résistez à l'Esprit Saint; vous êtes bien comme vos pères! Y a-t-il un prophète que vos pères n'aient pas persécuté ? » (Ac 7, 51- 8, 1a)

Ainsi, a ajouté le pape, Etienne dit en quelque sorte : « Vous avez tué les prophètes, … puis vous les avez vénérés, vous leur avez érigé des monuments, mais après les avoir tués ». Pour le pape, « c’est ainsi que se manifeste la résistance à l’Esprit Saint ».

« Vous pourriez dire: “Mais Père, cela se passait avant. Maintenant nous sommes tous satisfaits avec l’Esprit”. Ce n’est pas vrai ! Cette tentation est encore d’aujourd’hui », a-t-il insisté.

Ainsi, le chrétien aussi oppose de la résistance à l’Esprit : « Pour le dire clairement, l’Esprit-Saint nous dérange. Car il nous remue, il nous fait marcher, il pousse l’Eglise à avancer. Et nous sommes comme Pierre à la Transfiguration : “Ah, qu’il est heureux que nous soyons ici, tous ensemble !” … mais que cela ne nous dérange pas ! ».

La résistance à l’Esprit de Vatican II

Le pape a dénoncé sans ambages cette "résistance à l’Esprit" dans la réception de Vatican II, qui a été « une belle œuvre de l’Esprit-Saint » : « cinquante ans plus tard, avons-nous fait tout ce que l’Esprit-Saint nous a dit dans le Concile » ?

« Non », a répondu le pape : comme dans l’Ancien Testament, « nous fêtons cet anniversaire » en érigeant « un monument » au concile, mais « nous souhaitons surtout qu’il ne nous dérange pas. Nous ne voulons pas changer ».

En outre, a-t-il ajouté fermement, « quelques voix demandent à retourner en arrière. Cela s’appelle “être entêté”, cela s’appelle vouloir “apprivoiser l’Esprit-Saint”, cela s’appelle devenir “sot et lent du coeur”».

« L’Esprit-Saint ne s’apprivoise pas »

Cette "résistance" se situe aussi au niveau personnel, a souligné le pape : « Dans notre vie personnelle aussi, dans notre vie privée, la même chose arrive : l’Esprit nous pousse à prendre une route plus évangélique et nous disons : “Mais non, ça va bien ainsi, Seigneur...”».

« Nous voulons que l’Esprit-Saint s’assoupisse. Nous voulons apprivoiser l’Esprit-Saint. Et cela ne va pas. Car il est Dieu et il est ce vent qui va et vient, et on ne sait d’où il vient. Il est la force de Dieu ; il donne la consolation et la force pour aller de l’avant. Et ceci dérange. Le confort est meilleur », a poursuivi le pape François.

En conclusion, il a donc exhorté à « ne pas opposer de résistance à l’Esprit-Saint : c’est la grâce que je voudrais que nous demandions tous au Seigneur ; la docilité à l’Esprit-Saint, à cet Esprit qui vient à nous et nous fait avancer sur la route de la sainteté. La grâce de la docilité à l’Esprit-Saint. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mercredi de la troisième semaine de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes et commentaires de la Parole du samedi de la 6e semaine de Pâques
» 5ème semaine de Pâques Paroles/Méditations/Prières
» 6ème semaine de Pâques du 25 au 31 mai 2014
» Mardi de la troisième semaine de Pâques
» Textes et commentaires de la Parole dulundi de la 6e semaine de Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM SPIRITUEL AVEC LE PERE (Fraternité - Liberté - Respect - Tolérance) :: Bienvenue chez Nous ! :: SPIRITUALITE :: RELIGION CATHOLIQUE :: Eglise - Foi -Théologie-
Sauter vers: