AVEC LE PERE (Fraternité - Liberté - Respect - Tolérance - .....)
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Jeudi de la troisième semaine de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant



Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Le Jeudi de la troisième semaine de Pâques   Jeu 18 Avr 2013 - 7:58

Le jeudi de la 3e semaine de Pâques
Livre des Actes des Apôtres 8,26-40.
[b]
L'ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : « Mets-toi en marche vers le midi, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte. »
Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, reine d'Éthiopie, administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer Dieu. Il en revenait, assis dans son char, et lisait le prophète Isaïe. L'Esprit du Seigneur dit à Philippe : « Avance, et rejoins ce char. » Philippe s'approcha en courant, et il entendit que l'homme lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu vraiment ce que tu lis ? »
L'autre lui répondit : « Comment pourrais-je comprendre s'il n'y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s'asseoir à côté de lui. Le passage de l'Écriture qu'il lisait était celui-ci : Comme une brebis, on l'a conduit à l'abattoir, comme un agneau muet devant le tondeur, il n'ouvre pas la bouche. À cause de son humiliation, sa condamnation a été levée. Sa destinée, qui la racontera ? Car sa vie a été retranchée de la terre. L'eunuque dit à Philippe : « Dis-moi, je te prie : de qui parle-t-il ? De lui-même, ou bien d'un autre ? » Alors Philippe prit la parole, et, à partir de ce passage de l'Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus. Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d'eau, et l'eunuque dit : « Voici de l'eau : qu'est-ce qui empêche que je reçoive le baptême ? » Il fit arrêter le char, ils descendirent dans l'eau tous les deux, et Philippe baptisa l'eunuque. Quand ils furent remontés de l'eau, l'Esprit du Seigneur emporta Philippe ; l'eunuque ne le voyait plus, mais il poursuivait sa route, tout joyeux. Philippe se retrouva dans la ville d'Ashdod, il annonçait la Bonne Nouvelle dans toutes les villes où il passait jusqu'à son arrivée à Césarée.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,44-51.

Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule des Juifs : " Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi. Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle.
Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie.
»

Cy Aelf, Paris

Très rapidement, la Bonne Nouvelle de Jésus va se répandre en sortant d'Israël. Et la foi confiante des apôtres produit des merveilles comme nous le montre le déplacement rapide de l'apôtre Phippe vers des contrées de plus en plus éloignées de Jérusalem.

Nous tous qui croyons au Christ, nous possédons la vie éternelle. Et nous reconnaissons que nous la possédons par le mouvement qui nous anime. Quel exemple en donnerai-je aujourd'hui ? Rien de particulier ce matin, mais peu avant de sortir de chez moi, j'ai eu une idée. Puisque Yves, le sans-abri que j'avais croisé, a de nouveau un logis, il lui faut aussi des provisions pour tenir bon jusqu'à la fin de ce mois. J'en ai trouvée très facilement du fait des conserves confiées à ma garde par un autre, Jean-Paul, qui n'en a plus besoin puisqu'il a retrouvé un boulot.

Le web est très précieux, n'est-ce pas lui qui multiplie désormais les pains bibliques ? Mais le fondement de tout demeure la Joie - celle qui descend de l'Esprit et gonfle le coeur d'une confiance vive, heureuse, jaillissante - c'est cette joie qui, la première, porte témoignage de la vie donnée au monde par Jésus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.-J.

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: ;   Jeu 18 Avr 2013 - 11:54

etienne lorant a écrit:

Le jeudi de la 3e semaine de Pâques
Livre des Actes des Apôtres 8,26-40. [b]
Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement.

Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie.
»


Combien, aujourd'hui, ont conscience de ce don !
Il y en a c'est sûr ! Peut être plus qu'on ne le croit. Et cela rassure.

Si celles et ceux qui ont cette Vérité présente à l'esprit au quotidien, avec tout ce que cela représente, étaient majoritaires, nous serions, en ce moment même au Paradis sur terre.

C'est un tout !
De par cette Vérité, cette conscience qu'il y a eu sur cette terre un homme qui a donné sa vie, par amour (et quel amour) pour racheter les fautes de chacun, de par cette Vérité donc, socle d'un devoir d'humilité, de reconnaissance, d'amour à notre tour vis-à-vis du Christ, de compassion.....nous ne pouvons pas fonctionner n'importe comment.

Cette conscience, qui est Vérité, devrait inciter chaque individu à suivre Dieu.

J'espère que viendra un jour (d'autres générations, bien sûr !) où CE sera.



etienne lorant a écrit:
Quel exemple en donnerai-je aujourd'hui ? Rien de particulier ce matin, mais peu avant de sortir de chez moi, j'ai eu une idée. Puisque Yves, le sans-abri que j'avais croisé, a de nouveau un logis, il lui faut aussi des provisions pour tenir bon jusqu'à la fin de ce mois. J'en ai trouvée très facilement du fait des conserves confiées à ma garde par un autre, Jean-Paul, qui n'en a plus besoin puisqu'il a retrouvé un boulot.

C'est ce que j'appelle moi, suivre le Christ !
Des actes pour exprimer ce désir de le suivre, il y en a par milliers. Dieu sait bien que chacun fait en fonction de ce qu'il peut.
Il n'exige pas de nous l'impossible, d'ailleurs il n'exige rien puisque nous sommes libres.
C'est nous qui avons le devoir de !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Jeudi de la troisième semaine de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes et commentaires de la Parole dulundi de la 6e semaine de Pâques
» Le jeudi de la 9ème semaine du Temps Ordinaire
» Mardi de la troisième semaine de Pâques
» Textes et commentaires de la Parole du samedi de la 6e semaine de Pâques
» 5ème semaine de Pâques Paroles/Méditations/Prières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM SPIRITUEL AVEC LE PERE (Fraternité - Liberté - Respect - Tolérance) :: Bienvenue chez Nous ! :: SPIRITUALITE :: RELIGION CATHOLIQUE :: Eglise - Foi -Théologie-
Sauter vers: